Lundi 19/09/2017 LES SES EN 1ES ET TES

Lundi 19/09/2017 LES SES EN 1ES ET TES

LES SES EN 1ES ET TES Filire ES Enseignement de SES : concepts, mthodes et problmatiques des Sciences conomiques, sociologie et science politique En 1re ES : - Enseignement spcifique : SES = 5H En TES : - Enseignements gnraux = 5H - Enseignement de spcialit au choix = Mathmatiques = 1,5H Ou Sciences sociales et politiques = 1,5H Ou Economie approfondie = 1,5H 1re ES : officiellement Science co 90H/ an - 15 questions = 6H/questions (cours, valuation) Sociologie 60H/ an

- 9 questions = 6,5H/questions Regards croiss 20H/ an 3 questions = 6,5H/ questions Mais en ralit 5H/question aussi bien en Science co, socio ou regards crois (car le nombre de semaines=32 et non 36) TES : officiellement Science Economique 80H/ an - 5 questions = 16H/ questions Sociologie 50H/ an - 4 questions = 12,5H/ questions Regards croiss 40H/ an - 3 questions = 13H/ questions Mais en ralit : Science co = 14H Sociologie = 10H Regards croiss = 11H Les preuves du Bac

preuve obligatoire (une preuve au choix) = coef 7 - preuve crite dune dure de 4H preuve de spcialit (une preuve au choix) = coef 2 - preuve crite dune dure d1H - Soit conomie approfondie - Soit Sciences sociales ou politiques - Soit mathmatiques Les programmes de 1re ES Les programmes sont publis dans le BO N21 du 23 mai 2013 Amnagements apports aux programmes de SES et accessibles sur le site du ministre Prambule 3 colonnes : - Thmes et questionnements - Notions dcouvrir

- Indications complmentaires ( lusage du professeur) - Et une liste de savoir-faire applicables des donnes quantitatives En application de la loi n2005-380 du 23 avril 2005 d'orientation et de programme pour l'avenir de l'cole, la libert pdagogique de l'enseignant s'exerce dans le respect des programmes et des instructions du ministre charg de l'ducation nationale et dans le cadre du projet d'cole ou d'tablissement avec le conseil et sous le contrle des membres des corps d'inspection. Les programmes sont, en consquence, la seule rfrence rglementaire adresse aux professeurs. Les ressources et documents proposs aux enseignants garantissent ce principe, il revient chaque enseignant de s'approprier les programmes dont il a la charge, d'organiser le travail de ses lves et de choisir les mthodes qui lui semblent les plus adaptes en fonction des objectifs atteindre.

Les ressources pour faire la classe proposes par la DGESCO ne sont que des appuis la libre disposition des professeurs. Le prambule du cycle Terminal Revoir lanalyse du prambule effectue ensemble Aprs une approche exploratoire en classe de seconde, lenseignement des sciences conomiques et sociales dans le cycle terminal se fixe trois objectifs essentiels : permettre aux lves de sapproprier progressivement les concepts, mthodes et problmatiques essentiels de trois sciences sociales (la science conomique, la sociologie et la science politique). Il sagit donc ici de contribuer la formation intellectuelle des lves en dveloppant lapprentissage rigoureux de savoirs disciplinaires qui sont, pour lessentiel, nouveaux pour eux prparer les lves la poursuite dtudes post-baccalaurat et leur permettre de faire des choix clairs dorientation dans lenseignement suprieur. Il existe en effet un vaste ventail de cursus dans lesquels la matrise de connaissances de base en sciences sociales constitue un indiscutable atout (classes prparatoires, formations universitaires dconomie et gestion, de

droit, de sociologie, de LEA, instituts dtudes politiques, instituts universitaires de technologie, etc.) ; contribuer leur formation citoyenne grce la matrise de connaissances qui favorise la participation au dbat public sur les grands enjeux conomiques, sociaux et politiques. Pour atteindre ces objectifs, lenseignement des sciences conomiques et sociales doit tre mis en relation avec les autres disciplines scolaires tudies par les lves, notamment les mathmatiques, lhistoire-gographie et, en terminale, la philosophie et sinscrire dans une dimension europenne . Les thmes du programme de 1ES Science Economique (dure indicative : 90H) 1- Les grandes questions que se posent les conomistes 1-1 Dans un monde aux ressources limites, comment faire des choix? 1-2 Que produit-on et comment le mesure t- on? 1-3 Comment rpartir les revenus et la richesse ? 1-4 Quels sont les grands quilibres macro-conomiques ? Objectif : conception bien prcise des sciences conomiques, proche de la

thorie no classique. Prsentation du comportement rationnel des acteurs soumis aux contraintes (utilit, choix) Continuit entre le raisonnement micro conomique (un mnage) et le raisonnement macro conomique (la nation ) On insiste sur la rpartition des richesses Lquilibre emplois-ressources Les no classiques et les Keynsiens 2- La production dans lentreprise 2-1 Comment lentreprise produit-elle ? Lentreprise est tudie comme un objet (cf conomie de lentreprise) Les entreprises : un monde diversifi La modlisation des choix du producteur Les choix de la combinaison productive A. Marshall, C. Pigou

A. Chandler, R. Coase O. Williamson 3- La coordination par le march 3-1 Quest-ce quun march ? Approche statique du march Approche uniquement conomique du march (micro-conomie du march) CPP 3-2 Comment un march concurrentiel fonctionne-t-il ? Offre et demande individuelles au prix dquilibre sur le march Modle du march concurrentiel Gain lchange et surplus du consommateur 3-3 Comment les marchs imparfaitement concurrentiels fonctionnent-ils? La stratgie des entreprises et le rle des pouvoirs publics en matire de rgulation 3-4 Quelles sont les principales dfaillances du march ? Limites du march =dfaillances techniques du march Les asymtries dinformation, biens collectifs et externalits

4- La monnaie et le financement 4-1 A quoi sert la monnaie ? Formes et fonctions de la monnaie 4-2 Comment lactivit conomique est-elle finance ? Les choix de financement des agents Financement externe direct et indirect 4-3 Qui cre la monnaie ? Le processus de cration montaire (exemples Etude du march montaire et tude de la Banque centrale 5- Rgulations et dsquilibres macro-conomiques (cf aussi thmatique ds les regards croiss comment lEP) 5-1 Pourquoi la puissance publique intervient-elle dans la rgulation des conomies contemporaines ? 5-2 Comment le budget de lEtat permet-il dagir sur lconomie ? 5-3 Quelles politiques conjoncturelles ? Diversit des rgimes de lEP et leurs volutions Intervention de lEtat en termes dobjectifs conomiques conjoncturels (sparation avec lintervention sociale de

lEtat) Les buts de lintervention de lEtat concernant la conjoncture conomique sont clairs Les no-classiques JM Keynes Sociologie gnrale et sociologie politique (dure indicative = 60H) 1- Les processus de socialisation et la construction des identits sociales 1-1 Comment la socialisation de lenfant seffectue-t-elle? 1-2 De la socialisation de lenfant la socialisation de ladulte : continuit et ruptures? La socialisation entre inculcation et interaction, la socialisation : un processus diffrenci Df socialisation 1aire, secondaire 2- Groupes sociaux et rseaux 2-1 Comment les individus sassocient-ils pour constituer des groupes sociaux ? 2-2 Comment les rseaux sociaux fonctionnent-ils ? Approche individualiste des rapports sociaux montrant comment partir de lindividu, les

groupes se forment et sont sources de relations et de stratgies Etudier les interactions entre les relations individuelles et la taille du groupe Influence de la taille du groupe travers des stratgies conscientes Enseigner partir de situations concrtes 3- Contrle social et dviance 3-1 Comment le contrle social sexerce t-il aujourdhui ? 3-2 Quels sont les processus qui conduisent la dviance ? 3-3 Comment mesurer le niveau de dlinquance ? Traitement statique, description du contrle socialde la dviance.. Analyse de la dlinquance sous lclairage thorique interactionniste Etude des formes du contrle social et de la dviance 4- Ordre politique et lgitimation 4-1 Pourquoi un ordre politique ? 4-2 Quelles sont les formes institutionnelles de lordre politique ? Pourquoi et comment se lgitime lordre politique ? La plupart des notions de ce thme ne sont pas exigibles en TES mais sont utiles pour

la spcialit La notion de pouvoir est aborde en terme de territorialisation, monopole de la violence et institutionnalisation bureaucratique (thorie Wbrienne) La notion de citoyennet est tudie dans son environnement culturel et social Regards croiss (20H) Entreprise, institution, organisation Comment les rapports sociaux sorganisent-ils au sein de lentreprise? Coordonner lactivit et les objectifs dun ensemble htrogne dacteurs (actionnaires, managers ou dirigeants, salaris..) Dominer les conflits Ronald Coase Action publique et rgulation Comment lEtat providence contribue-t-il la cohsion sociale? Modalits dintervention de lEtat et cohsion sociale Les limites de laction publique en matire de cohsion sociale : ex les politiques sociales

Comment un phnomne social devient-il un problme public ? Analyser le processus de construction des politiques publiques Savoir-faire applicables aux donnes quantitatives et aux reprsentations graphiques Lenseignement des sciences conomiques et sociales en classe de premire doit conduire la matrise de savoir-faire quantitatifs, ce qui implique la fois calcul et lecture (cest--dire interprtation) des rsultats. Les calculs ne sont jamais demands pour eux-mmes, mais pour exploiter des documents statistiques travaills en classe ou pour prsenter sous forme graphique une modlisation simple des comportements conomiques, sociaux ou politiques. Calculs de proportion et de pourcentages de rpartition Moyenne arithmtique simple et pondre, mdiane Lecture de reprsentations graphiques : diagrammes de rpartition, reprsentation des sries chronologiques Mesures de variation : coefficient multiplicateur, taux de variation, indice simple Lecture de tableaux double entre volution en valeur et en volume

Reprsentation graphique de fonctions simples (offre, demande, cot) et interprtation de leurs pentes et de leurs dplacements Notion dlasticit comme rapport daccroissements relatifs. Notions dlasticit-prix de la demande et de loffre, dlasticit-revenu de la demande Savoir faire vue depuis la classe de seconde et applicable galement en TES Attention : Nouveauts en 1ES (par rapport la classe de seconde) - Evolution en valeur et en volume - Reprsentation graphique de fonctions simples (offre, demande, cot) et interprtation de leurs pentes et de leurs dplacements Notion dlasticit comme rapport daccroissements relatifs. Notions dlasticit-prix de la demande et de loffre, dlasticitrevenu de la demande Programme de 1ES (MEN 2013)

Thmes Notions Indications complmentaires Science conomique (Dure indicative : 90 heures) 1. Les grandes questions que se posent les conomistes Prsentation dun thme du programme avec les 3 colonnes 1.1 Dans un monde aux ressources limites, comment

faire des choix ? Utilit, 1.2 Que produit-on et comment le mesure-ton ? Production marchande et non marchande, valeur ajoute contrainte budgtaire, prix relatif partir dexemples simples

(choix de forfaits tlphoniques, formule volont dans la restauration, utilit de leau dans divers environnements, etc.), on introduira les notions de raret et dutilit marginale, en insistant sur la subjectivit des gots. On sappuiera sur une reprsentation graphique simple de la contrainte budgtaire pour caractriser les principaux dterminants des choix, sans voquer les courbes dindiffrence. Il sagit dillustrer la dmarche

de lconomiste qui modlise des situations dans lesquelles les individus sont confronts la ncessit de faire des choix de consommation ou dusage de leur temps (par exemple). On sensibilisera les lves la diversit des modes de production des biens et services et de leur mise la disposition des consommateurs. On sintressera aux problmes poss par la mesure de la valeur ajoute.

Quelques remarques sur les programmes Importance donnes aux mthodes des conomistes, des sociologues et des politistes Prparation aux tudes universitaires Taille du programme et cloisonnement des disciplines Exercices N1 1) Lire le texte 2) Rpondre aux questions 3) Quelle place dans le programme? Exercice N2 Belin 2011

Questions Q1- Quels arbitrages font les individus lorsquils choisissent de faire leurs courses dans une picerie de quartier ? Q2 - Pourquoi sont-ils obligs de faire cet arbitrage ? Q3 - Quelle en est la consquence ? Q4 Quels sont les liens avec le cours Mnages et Entreprises ? Rponses attendues Q1. Quels arbitrages font les individus lorsquils choisissent de faire leurs courses dans une picerie de quartier ? Ces individus prfrent payer un peu plus cher les produits consomms plutt que de perdre du temps se dplacer jusqu'au supermarch, qui pratique des prix moins levs. Ils ont fait un arbitrage entre l'argent et le temps en faveur de ce dernier. Q2. Pourquoi sont-ils obligs de faire cet arbitrage ? (rponse en une phrase)

Parce quils sont contraints par le temps dont il dispose (remarque : les ressources conomiques sont obtenues directement ou indirectement par le travail de lhomme, par opposition aux biens libres qui sont disponible gratuitement en quantit illimites, comme lair respir.) Q3 . Quelle en est la consquence ? Au final, le consommateur comme le producteur et finalement tout agent conomique (N.B. : cest comme cela quon appelle de manire gnrale en conomie les consommateurs et les producteurs) est amen en permanence faire des choix. Les programmes de TES Ce programme sinscrit dans le cadre des grandes orientations fixes pour le cycle terminal (prambule du cycle terminal) 3 colonnes : (idem 1re ES) Les thmes sous forme de questions, Les notions Les indications complmentaires explicitent et

dlimitent le contenu de chacune dentre elles + les acquis de 1re LES THEMES du programme de TES Science conomique (dure indicative : 80H)

1 Croissance, fluctuations et crises www.cae.gouv.fr/spip.php?article178 1-1 Quelles sont les sources de la croissance conomique ? Facteur travail, capital, PIB, VA, productivit A. Maddison R. Solow, D. Rodrik et A. Subramanian (rle des institutions cratrices de march) www.imf.org/external/pubs/ft/fandd/fre/2003/06/pdf/rodrik.pdf Paul Krugman, La mondialisation nest pas coupable, La Dcouverte, 1998 1-2 Comment expliquer linstabilit de la croissance ? Analyse des cycles, des crises Voir les enqutes de conjoncture ralises par lINSEE Choc de demande, choc doffre, cycle du crdit et dflation par la dette 2- Mondialisation, finance internationale et intgration europenne 2-1 Quels sont les fondements du commerce international et de linternationalisation de la production ? Connatre les grandes volutions du commerce international et les

dterminants des changes ainsi que la spcialisation Avantages et inconvnients du commerce international La mondialisation de la production A. Smith, D. Ricardo, P. Krugman 2-2 Quelle est la place de lUnion Europenne dans lconomie globale ? La construction Europenne LUnion Europenne dans les turbulences mondiales Les politiques conomique Europennes Site de lOFCE 3- Economie du dveloppement durable 3-1 La croissance conomique est-elle compatible avec la prservation de lenvironnement ? Club de Rome, PNUE (1972) programme des nations unies pour lenvironnement, Rapport Brundtland, courbe de Kuznets environnementale Lanalyse du DD et les limites de la croissance

Elinor Ostrom : la question des biens communs A.C. Pigou : la problmatique des externalits ngatives Ronald Coase : redfinition des droits de proprit (institution des droits dmission et cration dun march de ces biens) Les politiques climatiques (dfinition et mesures) Voir la taxe carbone Sociologie (dure indicative = 50H) 1- Classes, stratification et mobilit sociales 1-1 Comment analyser la structure sociale ? Apprhender la notion dingalits (F. Dubet, P. Bourdieu, Louis Maurin, Thomas Piketty, Camille Landais) Analyser la structure sociale (K. Marx, M. Weber, Henri Mendras, Louis Chauvel, Dominique Goux et Eric Maurin) 1-2 Comment rendre compte de la mobilit sociale ? Enqutes et tables de mobilit (intrts et limites)

La mesure de la mobilit Les dterminants de la mobilit Paradoxe dAnderson 2- Intgration, conflit, changement social 2-1 Quels liens sociaux dans les socits o saffirme le primat de lindividu ? E. Durkheim : De la division du travail social (1893) Solidarits mcaniques et solidarits organiques Georg Simmel Les principales instances dintgration face aux mutations socioconomiques et la monte de lindividualisme http://classiques.uqac.ca/classiques/Durkheim_emile/sc_soc_et_action/ texte_3_10/individualisme. pdf. Robert Castel Serge Paugam

2-2 La conflictualit sociale : pathologie, facteur de cohsion ou moteur du changement social? Les conflits et lintgration sociale Lewis Coser Conflits et changement social : G. Simmel, E. Durkheim Formes et mutations des conflits Adam G, Reynaud J-D, Conflits du travail et changement social, Puf, 1978 Sur le site de la Dares, les dernires donnes statistiques relatives aux conflits collectifs : http://www.travail-emploisante.gouv.fr/ Guy Groux, Vers un renouveau du conflit social, Bayard, 1998 Touraine, Conflit social , Encyclopdia Universalis

Regards croiss (dure indicative = 40H) 1- Justice sociale et ingalits 1-1 Comment les pouvoirs publics peuvent-ils contribuer la justice sociale? Les pouvoirs publics peuvent chercher agir sur diffrentes dimensions de lgalit Les diffrents types de mesures qui visent assurer une socit plus juste Amarta Sen Emmanuel Saez Franois Dubet et Marie Duru-Bellat 2- Travail, emploi chmage 2-1 Comment sarticulent march du travail et gestion de lemploi ? Lemploi, une relation marchande : le modle no-classique Le modle microconomique de base considre donc que le salaire rmunre essentiellement leffort consenti par le travailleur et sa contribution la

production, mesure par sa productivit. Cependant, lanalyse no-classique du march du travail repose aujourdhui sur des modles plus complexes qui visent rendre compte dun certain nombre de phnomnes ignors par le modle de base. La spcificit de la relation salariale : le relchement des hypothses du modle de base 2-2 Quelles politiques pour lemploi? Lemploi : une priorit politique en raison du rle intgrateur du travail Des politiques diversifies et volutives Quels effets sur le rle intgrateur du travail ? Savoir-faire applicables aux donnes quantitatives et aux reprsentations graphiques (en rouge les nouveauts % la classe de 1ES) Lenseignement des sciences conomiques et sociales doit conduire la matrise de savoir-faire quantitatifs, qui ne sont pas exigs pour eux-mmes mais pour exploiter des documents statistiques ou pour prsenter sous forme graphique une modlisation simple des comportements conomiques ou sociaux.

Calcul, lecture, interprtation Proportions, pourcentages de rpartition (y compris leur utilisation pour transformer une table de mobilit en tables de destine et de recrutement) Moyenne arithmtique simple et pondre volutions en valeur et en volume Propensions moyenne et marginale consommer et pargner lasticit comme rapport daccroissements relatifs carts et rapports interquantiles Mesures de variation : coefficient multiplicateur, taux de variation, indices simples et pondrs Lecture et interprtation Corrlation et causalit Tableaux double entre Taux de croissance moyen Mdiane, cart-type lasticit prix de la demande et de loffre, lasticit revenu de la demande - Reprsentations graphiques : courbes de Lorenz, histogrammes, diagrammes de rpartition, reprsentation des sries chronologiques, y compris les graphiques semi-logarithmiques

Reprsentation graphique de fonctions simples (offre, demande, cot) et interprtation de leurs pentes et de leurs dplacements de TES Exercice 1 : A la dcouverte des manuels Etude partir des livres numriques Par groupe : prendre un thme du programme de TES et lanalyser Quelle est la structure des chapitres : - Sensibilisation ? - Documents? Combien? Comment sont construites les questions? - Quelles sont les activits proposes ? - Synthse du dossier ? - Les diffrents types dvaluation ?

Regarder les thmes des fiches mthodes Exercice N2 : Tableau construire Utiliser le tableau ci-dessous pour approfondir les thmes au programme des Lyces Pour chaque thme un tableau Objectif : mieux connatre les thmes, esprit de synthse Problmatique du thme, ides principales Faits, exemples, contextualisation Mcanismes Auteurs, thories A construire 4 groupes de 3 ou 4 tudiants : Chaque groupe construit un tableau : Groupe 1 : Quelles sont les sources de la croissance ?

Groupe 2 : Quelle est la place de lunion Europenne dans lconomie globale ? Groupe 3 : Comment analyser la structure sociale ? Groupe 4 : Quels liens sociaux dans les socits o saffirme le primat de lindividu ?

Recently Viewed Presentations

  • "Understanding and Implementing Positive Behaviour Management ...

    "Understanding and Implementing Positive Behaviour Management ...

    Severity and How the Behaviours Present and Impact on Children 1 . Most of us have a sense of what ASD is. Our view is based on our reading, experiences and our contact with people on the spectrum. But once...
  • Certificate in Strategic Foresight

    Certificate in Strategic Foresight

    Alternative Futures . The various methods used to generate scenarios. 3-4. Implications. Analysis. ... Identify Implications using Futures Wheel . Explore potential impacts on the organization should their disruption occur. 2:30. Select a strategic Issue.
  • How do Human Sensors Work? - TeachEngineering

    How do Human Sensors Work? - TeachEngineering

    For worksheet question 1, try the algorithm (as above) for adding these two numbers: ... Notice that if you click on the drop-down menu, you can change the stimulus that controls the wait block to an action perceived by many...
  • Detective Inspector HAMLET Heward Wilkinson

    Detective Inspector HAMLET Heward Wilkinson

    Archetype of our time. Started with . Hamlet. Investigation of purported crime of murder. Formal detective novels start in nineteenth century Poe, Collins, Dickens, etc.
  • Lecture 3: Principles of wilderness management

    Lecture 3: Principles of wilderness management

    Lecture 4: The concept of landscape Outline: Landscape character: nature and people Perception: evaluation and assessment Policy development Seminar: video presentation "A postcard from the Country - The Highlands of Scotland: in search of wilderness"
  • 台灣大學1979商學系30週年同學會 邀請函

    台灣大學1979商學系30週年同學會 邀請函

    Arial SimSun Wingdings Times New Roman PMingLiU DFKai-SB Arial Rounded MT Bold 空白簡報.pot 台灣大學1979商學系30週年同學會 WELCOME PARTY 時間:2009年11月14日【星期六】 晚上17:00~22:00 地點:圓山大飯店B1吉祥廳 七彩畫樑、丹朱圓柱與金碧輝煌的大廳,圓山大飯店不僅是台地灣地標 ...
  • Solid State Welding Process

    Solid State Welding Process

    2) Right-hand component is brought into contact under an axial force 3)Axial force is increased;the flash begins to form 4) Left-hand component stops rotating;weld is completed.The flash can subsequently be removed by machining or grinding Friction Welding Process can be...
  • Future Fleet Science Topics: Buoyancy, Density and Volume

    Future Fleet Science Topics: Buoyancy, Density and Volume

    In this description the students should address the aspects of their prototype that are most closely related to a real ship (displacement and buoyancy). Students should then give themselves a confidence rating. This should represent how successful the ship will...